Ophtalmologie : tout savoir sur le rôle de l'ophtalmologue

Ophtalmologie : tout savoir sur le rôle de l'ophtalmologue
PEGA Health
Apr 7, 2022

Ophtalmologie : tout savoir sur le rôle de l'ophtalmologue

L'ophtalmologie est une spécialité médicale chirurgicale et optique qui traite de l'anatomie, de la physiologie et des conditions de l'œil.

Quand et comment consulter un ophtalmologiste ? Quelle est la différence avec un ophtalmologue ? Zoom sur le métier d'ophtalmologiste et ses caractéristiques.

Qu’est ce que l'ophtalmologie ?

L'ophtalmologie est une spécialité chirurgicale qui traite de la structure et de la fonction des yeux, ainsi que des maladies et anomalies qui les affectent.

Certains ophtalmologistes (ou ophtalmologistes) peuvent orienter leurs activités vers des sous-spécialités, notamment :

  • Opération de la cataracte;
  • Chirurgie réfractive;
  • Maladie rétinienne;
  • Glaucome.

Différence entre ophtalmologiste et ophtalmologue

Ophtalmologiste et ophtalmologue désignent la même profession et il n'y a pas de différence entre les deux noms.

Toutefois, l’appellation la plus utilisée est celle de ophtalmologiste.

Quand faut-il consulter un ophtalmologue ?

Les ophtalmologues s'intéressent à de nombreuses affections, notamment :

  • les défauts visuels, tels que la myopie, la presbytie, l'hypermétropie ou l'astigmatisme ;
  • décollement de la rétine;
  • cataracte;
  • dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA);
  • glaucome;
  • La rétinopathie diabétique.

L'ophtalmologue prescrira les verres correcteurs appropriés en fonction de la pathologie du patient.

On pense que certaines maladies affectent l'intégrité et la fonction de l'œil. Par exemple:

  • Diabète ;
  • Hypertension artérielle;
  • Certaines maladies rhumatismales;
  • Certaines maladies infectieuses;
  • Ou une maladie neurologique.

Combien coûte une consultation chez un ophtalmologiste ?

La consultation chez un ophtalmologiste en zone 1 coûte 30 euros.

Lorsque la consultation est prescrite par le médecin traitant, elle est prise en charge par l'assurance maladie (France) ou la Régie de l'assurance maladie du Québec.

Que fait l'ophtalmologue ?

Un ophtalmologiste peut fournir des soins optiques, médicaux et chirurgicaux.

Pour poser un diagnostic et tenter de soigner un patient, un ophtalmologiste :

  • Commencer par l'interrogatoire, notamment pour déterminer toute histoire personnelle ou familiale ;
  • Un examen clinique strict a été réalisé. Par exemple, il examine le fond d'œil, procède à une vérification complète de l'environnement oculaire, mesure la pression intraoculaire ou effectue des tests de vision ;
  • Des interventions chirurgicales telles que la chirurgie réfractive, la chirurgie des paupières, la cataracte, le glaucome et même la chirurgie maculaire peuvent être réalisées.

Les experts jouent également un rôle important dans la détection et la prévention des maladies qui affectent les yeux.

En fonction du problème du patient, l'ophtalmologiste peut avoir spécifiquement besoin d'utiliser :

  • Un microscope biologique (ou lampe à fente), qui examine les différentes structures de l'œil à fort grossissement ;
  • Tonomètre, pour mesurer la pression intraoculaire ;
  • un ophtalmoscope, qui examine le fond de l'œil ;
  • Lasers, par exemple en chirurgie réfractive.

Quels sont les risques pendant la consultation d'un ophtalmologue ?

La consultation d'un ophtalmologiste ne présente pas de risque particulier pour le patient.

Cependant, si l'ophtalmologiste doit pratiquer une intervention chirurgicale, certaines complications peuvent survenir et c'est à lui de vous l'expliquer.

Comment devenir ophtalmologue ?

La formation pour devenir ophtalmologue en France

Pour devenir ophtalmologiste, les étudiants doivent obtenir le Diplôme d'études professionnelles en ophtalmologie (DES) :

  • Après avoir obtenu un baccalauréat, il doit d'abord étudier pendant 6 ans à l'école de médecine;
  • A la fin de la 6eme année ? Les étudiants entrent dans les internats par le biais d'examens de classement nationaux. En fonction de leur classement, ils pourront choisir leur spécialité et leur lieu de pratique. Un stage en ophtalmologie, à l'issue duquel les étudiants reçoivent un DES d'ophtalmologie d'une durée de 5 ans.

Comment devenir Ophtalmologue ?

Les ophtalmologistes sont formés en médecine générale en 7 ans puis se spécialisent en passant le concours Résidanat en fin de 7e année ou l'Internat en début de 5e année, qui offre la possibilité d'enseigner.

La spécialisation nécessite 4 ou 5 années de formation et s'accompagne de plusieurs stages hospitaliers visant à développer les compétences individuelles.

Un ophtalmologiste peut être mandaté par un service ophtalmologique hospitalier. Il peut également occuper un poste d'aspirant-chercheur au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) ou ouvrir sa propre clinique.

Quels sont les compétences requises pour être un bon ophtalmologue

L'ophtalmologiste doit être compétent et très méticuleux. Il doit avoir le sens des responsabilités et de l'organisation. S'il travaille en même temps en milieu hospitalier, il doit pouvoir gérer son travail au cabinet et ses interventions à l'hôpital.

C'est aussi un excellent manager s'il travaille dans le secteur libre. Il est un éducateur, conseillant constamment à ses patients de maintenir leur vision. Un ophtalmologiste est généralement un chirurgien : il peut donc effectuer une chirurgie ou des interventions au laser.

Il doit comprendre les techniques thérapeutiques et les maîtriser en assistant à des conférences internationales. Il entretient des relations avec d'autres professionnels de la santé : pharmaciens, radiologues, nutritionnistes.

Il peut demander des tests supplémentaires, comme une échographie oculaire et des radiographies orbitaires. Il est précis et examine le fond d'œil pour détecter d'éventuelles anomalies oculaires. Enfin, il a été patient et s'est assuré de faire un suivi régulier avec les patients.

Les opportunités du métier d’Ophtalmologue au Maroc

Grâce aux équipements du ministère de l'Éducation nationale, de l'Office national de l'eau potable et du ministère de l'Intérieur, le Maroc a réussi à éradiquer le trachome, une conjonctivite contagieuse pouvant entraîner la cécité. Des ONG nationales et internationales (OMS, UNICEF, Croissant Rouge Marocain) sont également intervenues.

Cependant, d'autres lésions oculaires peuvent causer des problèmes. Un mode de vie malsain peut entraîner des complications oculaires dues au diabète. La cécité et les déficiences visuelles sont très élevées dans les zones rurales.

25 000 chirurgies de la cataracte sont pratiquées chaque année dans les établissements publics et privés, avec 30 000 nouveaux cas et 400 000 personnes en attente de chirurgie chaque année. Exposition excessive aux radiations : les téléphones, les ordinateurs et la télévision peuvent contribuer au développement de troubles de la vision tels que la myopie.

Enfin, le pays souffre de la répartition inégale de ces professionnels de santé. Selon le ministère de la santé, en 2007, il y avait 541 ophtalmologistes au Maroc, dont 319 travaillaient dans le secteur privé et 222 dans le secteur public. Le ratio « ophtalmologiste par habitant » est de 1/68 000, avec une répartition très inégale selon les provinces : 1/16 000 à Rabat et 1/464 500 à Taroudant.

Le Maroc adhère au programme mondial de l'OMS pour éradiquer la cécité évitable et prévenir les maladies oculaires d'ici 2020.

Enfin, pour exercer et assumer le titre de docteur, les étudiants doivent également soumettre une thèse de recherche.

Ophtalmologie : qu'est-ce que c'est ?

L'ophtalmologie est une branche de la médecine dont le but est l'étude de l'anatomie, de la physiologie et de la pathologie de l'œil.

Histoire de l’ophtalmologie

L'œil intéresse les médecins depuis l'Antiquité, en raison de l'importance que l'homme accorde à la vision et à ses caractéristiques esthétiques. Le papyrus de Carlsberg, écrit en Égypte au IIe millénaire av. J.-C., est l'un des plus anciens textes médicaux dans lequel la thérapie oculaire est mentionnée. Ceux-ci doivent même avoir été développés dans d'autres parties du monde auparavant.

Les lunettes les plus anciennes datent d’il y a très longtemps. A cette époque, ces "pierres de lecture" servaient principalement de loupes pour les moines et posées sur du papier. Vers le XIIIe siècle, les lunettes ont commencé à être portées sur le nez. Au début, il n'y avait pas de branches, elles ont été progressivement attachées avec des rubans noués derrière la tête, puis ont pris la forme telle que nous la connaissons.

Les premières lentilles de contact ne sont apparues que récemment. Bien qu'imaginés par Léonard de Vinci, ils ont été développés en 1887.

La chirurgie oculaire a également parcouru un long chemin. Elle a commencé par une greffe de cornée. Imaginées par le médecin grec Galien, elles se sont développées à partir d'animaux au XIXe siècle.

Maladies de l’œil

Les ophtalmologistes doivent traiter diverses lésions de l'œil. Ceux-ci peuvent être contagieux et n'affectent pas la vision, comme la conjonctivite. La myopie, l'astigmatisme ou la presbytie sont également des déficiences visuelles. Le daltonisme ou daltonisme est classé comme un trouble de la vision des couleurs.

D'autres maladies peuvent avoir des origines génétiques et provoquer la cécité. C'est le cas, par exemple, dans la maladie de Stargardt. La rétinopathie comprend de nombreuses maladies, dont la plus célèbre est la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), principale cause de cécité chez les adultes dans les pays développés.

Traitements ophtalmologiques

Pour traiter les maladies oculaires, les ophtalmologistes disposent d'un arsenal complet, qu'ils utilisent en fonction des causes pathologiques. Les remèdes les plus anciens sont les gouttes pour les yeux, qui sont encore utilisées aujourd'hui.

En cas de déficience visuelle, des lunettes et des lentilles de contact peuvent être utilisées. La chirurgie oculaire se banalise. Les implants rétiniens arrivent sur le marché. Bien qu'encore peu efficaces, on s'attend à ce qu'ils progressent. L'ophtalmologie s'appuie également sur la thérapie cellulaire et génique pour restaurer la vision des personnes malvoyantes ou aveugles.